Dans planneur stratégique, il y a stratégie : ce qu’apporte l’agence de communication Buzznative aux marques

Romane a rejoint l’agence Buzznative en tant que planneur stratégique. Elle nous partage la vision de son métier, son rôle et ses enjeux et en quoi cela apporte une véritable valeur ajoutée pour les marques.

En quoi consiste le métier de planneur stratégique ?

Le métier consiste à comprendre la marque et les besoins de consommation afin d’orienter les stratégies de communication et les axes créatifs proposés par l’agence. Le planneur stratégique joue un rôle d’interface entre l’annonceur, le consommateur et les équipes créatives/commerciales de l’agence. Il doit capter la moindre variation de comportement, de consommation et de mode de notre société.
Son rôle principal : valoriser la marque à travers un concept stratégique fort, une Big Idea. Au quotidien, le métier d’un planneur stratégique consiste à effectuer une veille de l’écosystème de la marque et à élaborer les meilleures stratégies possibles pour l’annonceur.

Quelles sont les qualités requises pour être un bon planneur stratégique ?

Pour moi, les qualités principales d’un bon planneur stratégique sont la curiosité et l’empathie. La curiosité car il faut être à l’affût des tendances de consommation et des tendances de la société tout en étant intuitif et réactif. L’empathie car je me mets dans la peau du consommateur.
Il est important de savoir prendre du recul, de s’informer et de sortir. Je vois également d’autres qualités importantes pour faire un excellent planneur stratégique : la rigueur, le sens de l’observation, une très bonne culture générale, savoir rédiger tout étant capable d’analyser et de synthétiser. Et enfin, il est primordial de pouvoir comprendre les enjeux business tant pour nos clients qu’au sein même de l’agence.

Pourquoi choisir le métier de planneur stratégique ?

Ce qui m’intéresse vraiment dans ce métier, c’est l’approche sociologique. Ce qui me plaît aussi c’est le fait que les sujets sont variés. Je ne travaille jamais sur le même projet : plateforme de marque, lancement d’un produit ou d’un service, repositionnement de marque… Le secteur d’activité change également. Un jour je suis dans la peau d’un trentenaire sportif puis le lendemain dans celle d’une femme active avec trois enfants par exemple.

Qu’est-ce qui t’inspire au quotidien ?

Ce qui est inspirant c’est les gens et la vie en général, observer et comprendre les phénomènes de société, de quoi on parle en ce moment : qu’est-ce qui est en top tweet aujourd’hui, quelle photo est en train de buzzer sur Instagram, sur quoi on mentionne ses amis sur Facebook, quelles sont les tendances sur YouTube.
De quoi discute-t-on au déjeuner avec ses collègues, quel est le dernier film qui fait parler de lui, quelle publication de livre est attendue etc.
Récemment il y a eu un buzz autour de la série « La Casa de Papel », derrière les multiples rebondissements d’un braquage a priori parfait, il est traité un sujet moral de fond sur « qui sont vraiment les gentils dans notre monde ? ».
Netflix a également lancé la série « Black Mirror », très intéressante puisqu’elle évoque des sujets actuels avec une prospective d’avenir à la fois réaliste et futuriste. Outre les scénarios angoissants, cette série traite de l’invasion des nouvelles technologies dans nos vies. Certains épisodes tiennent plus de la réalité proche que de la dystopie.

Tu es planneur stratégique chez Buzznative, quelles sont tes responsabilités ?

Après avoir étudié le brief client et compris sa problématique, j’agrège les informations sur la marque et le marché (veilles concurrentielles, étude du secteur, benchmarks) afin de positionner notre annonceur par rapport à sa concurrence directe et indirecte. J’analyse ces infos, les organise et les synthétise. Je m’intéresse aussi à la cible visée avec une approche sociologique et psychologique.
Je réunis toutes les données trouvées auprès de sources inspirantes pour ensuite en tirer les informations les plus utiles.
Mon rôle est de donner un contexte, une ligne directrice et toutes les informations pertinentes à l’équipe afin de décider ensemble de la meilleure orientation stratégique à adopter en fonction de la marque et de son histoire.

Qu’est-ce que le planning stratégique apporte aux marques ?

Outre les bons axes créatifs, une campagne c’est avant tout une bonne stratégie. Tout ce qui se passe en amont de la création a une répercussion sur ce qui suit.
Le planneur a un rôle important dans la partie conseil car il aide à l’élaboration des recommandations stratégiques pour la marque, en collaboration avec toute l’équipe de l’agence.

Comment ça fonctionne chez Buzznative ?

Chez Buzznative, après avoir reçu le brief client, nous travaillons en brainstorming à partir de plusieurs méthodes et outils de planning stratégique. Objectif : trouver la Big Idea. Sont inclus dans ces ateliers de brainstorming : les directeurs conseil, un concepteur-rédacteur, les créatifs de l’agence et les chefs de projet.
Quand nous avons trouvé 2 ou 3 concepts forts, les créatifs sont briefés et je construis la recommandation avec les directeurs conseils et les chefs de projet de l’agence. C’est un véritable travail collectif, lequel nous permet de présenter aux marques les idées les plus pertinentes, calées ou décalées.

Selon toi, quel est l’avenir du planning stratégique ?

C’est un métier qui va continuer à se développer, je me réjouis notamment de la création du Collectif de planneurs stratégiques qui va permettre de valoriser le rôle de notre métier, de montrer notre valeur ajoutée et tout ce que l’on peut apporter aux marques.